Biographie

Gurwann Tran Van Gie est hypnologue, réalisateur et performeur. Il vit et travaille entre l'île de Groix et Paris.

 

L'hypnose et la pratique thérapeutique

Maître praticien certifié en Hypnose Ericksonienne et RITMO auprès de

L'A.R.C.H.E, et en psychopathologie par L'institut Indigo. Il pratique l'accompagnement en cabinet et à distance par skype. Il collabore régulièrement avec des médecins spécialisés et des psychologues, notamment sur les troubles alimentaires.

Ses voyages l'ont amené à pratiquer l'hypnose et à accompagner des clients situés à Montréal, New York, Los-Angeles, Reykjavik, Tokyo, Sydney ou Christchurch.

Il s’investit par ailleurs au sein de l’association Les Hypnos du cœur pour l'accompagnement en hypnose de personnes en détresse. Il poursuit son' engagement avec le Groupe d'intervention Action Hypnose dans des situations d'urgence en d'île de France. Le groupe est intervenu pour quelques séances auprès des migrants sur le site Jean Quarré, dans le 20ème arrondissement de Paris. 

Désireux de poursuivre ses apprentissages, il intègre d'autres pratiques thérapeutiques et se forme aux Constellations Familiales, à l'EFT,  et à la Méthode MIRTE. Installé depuis 2018 sur l'île de Groix, sa pratique s'étend au chamanisme en connexion avec la nature et les éléments. Il organise des séminaires et des ateliers dans cet environnement somptueux et puissant.

 

La réalisation et l'art contemporain

 

En 2009 il a coécrit et coréalisé avec Arthur Dreyfus le programme court d'humour UN FILM SANS, dont les deux saisons ont été diffusées sur Tps Star.

En 2011 sur France 5, il a réalisé des reportages pour l'émission culturelle Entrée libre. 

 

En 2013, en tant que curateur, il initie l'exposition N'habite plus à l'adresse indiquée au centre d'art Chanot de Clamart, où il invite la chanteuse Barbara Carlotti à partager la carte blanche. Vingt artistes sont présents, parmi lesquels Bernard Faucon, Eva Nielsen, Thomas Lévy-Lasnes, Laurent Pernot ou José Levy. Pour l’exposition il réalise son premier long métrage expérimental De beaux souvenirs, une régression sous hypnose ericksonienne, pratique qu'il exerce à la croisée de l'art et du thérapeutique.

 

En 2015 il est invité à produire une oeuvre pour la 15eme édition du festival HORS PISTES au Centre Pompidou. Il réalise à cette occasion EXPÉRIENCE INTÈGRE, un film hypnotique sur la question de l'intégrité avec l’actrice Kate Moran, le danseur Massimo Fusco, la compositrice Alex June, et la journaliste écrivaine Blandine Rinkel. Le film est suivi d’une séance d’hypnose collective avec le public. EXPÉRIENCE INTÈGRE a depuis été présenté à Istanbul, Kyoto, Tokyo, Rosario et Reykjavik.

 

En 2016 la collaboration avec le centre Pompidou se poursuit, il présente EXPÉRIENCE SEPTENTRIONALE, film explorant la création artistique sous hypnose, tourné lors d'une résidence en Islande, avec l’écrivain Thomas Clerc et l’artiste Asdis Sif Gunnarsdottir. 

En 2018, il est invité par Arthur Nauzyciel pour une Carte blanche au THÉÂTRE NATIONAL DE BRETAGNE à Rennes, où il conçoit TEMPETE SOLAIRE. Dans ce show intimiste, il transpose son art et sa science sur scène, offrant aux festivaliers une expérience d'hypnose collective de  75 minutes, sa voix guidant le spectateur dans un voyage inconscient mis en musique live par le groupe Catastrophe. Le show reposant principalement sur la synchronisation avec l'énergie apportée par le public, chaque représentation revêt le caractère d'aventure humaine unique.

La Radio et les médias

 

Sur France Inter en 2011, dans l'émission Chantons sous la nuit, il performe la chronique l'artiste qui gagne à ne pas être connu, une galerie de personnages truculents.

L'été 2013 dans le magazine culturel Je vous demande de sortir, il orchestre des messages d'auditeurs fantasmés dans sa chronique le répondeur.

Depuis la rentrée 2013, Le répondeur fantasmé se poursuit quotidiennement dans l'émission Encore heureux du lundi au jeudi à 17h50 aux côtés d'Arthur Dreyfus.

Dans l’émission Face B de Bertrand Burgalat et Cosmic Fantaisie de Barbara Carlotti, il apparaît pour quelques happening poétiques.

En 2017, Il réalise la chronique Transe-Portrait dans le magazine de mode Citizen K. Une proposition inédite d'interview sous hypnose, s'attachant à proposer à une personnalité une expérience personnelle et existentielle forte, lors d'une plongée dans son inconscient.

Pour la chaîne PLANÈTE +, il réalise et incarne le documentaire "Pourquoi nous détestent-ils, nous les homosexuels ?". Produit par Caméra Subjective, dont la 1ère diffusion est en Novembre 2017. Le documentaire salué par la critique est nommé pour les Out d'or 2018.

 

© Gurwann Tran Van Gie - 2020